!!!   Le COVID-19 suspend les activités de Bhavisya   !!!     Avec des décisions importantes pour l'avenir

 

La crise du Covid 19 affecte nos vies, mais le Suisse a les moyens de surmonter cette épreuve. Le Népal ne les a pas. C'est une catastrophe de plus qui s'abat sur un pays déjà très fragile.

 

Nos amis népalais auront besoin de nous pour relancer l'activité du pays et tout le système éducatif et social.

Et nous avons besoin de vous pour relever ce défi. Merci d'y penser

 

 

1. Situation générale

 

Pour le moment, le Népal semble plus ou moins épargné par la crise du Covid-19. Mais cette information est à prendre avec prudence. A ce jour (au 6 avril), les medias font état de 9 cas avérés pour tout le pays mais pour seulement quelques centaines de tests effectués. Signe positif, selon Isabelle Conus qui a eu un contact avec une amie travaillant dans un hôpital à Kathmandu. Il n'y a pas eu, pour le moment d'augmentation du nombre d'entrée en hôpital.  

 

 

Néanmoins, le gouvernement a mis tout le pays à l'arrêt (lockdown): l'aéroport de Kathmandu est fermé depuis le 20 mars et les visas ne peuvent plus être obtenus jusqu’au 30 avril.  Les écoles sont fermées et de nombreuses entreprise stoppées. Les rassemblements publics sont interdits et les autorités « invitent » vivement à rester chez soi mais sans confinement strict. Les commerces/marchés de fruits et légumes restent ouverts 2 x 3 h par jour.

 

 

Selon les contacts que nous avons pu avoir avec nos partenaires et amis népalais, l'angoisse est plutôt centrée sur les conséquences économiques de cette crise :

 

Plus de tourisme, plus de commerces, plus de salaires pour les employés de petites entreprises encore moins pour les indépendant et travailleurs journaliers, aucune assurance chômage, aucun système de protection sociale organisé, hormis les actions caritatives.

 

 

La crainte largement répandue est que le Népal, avec ou sans crise sanitaire, se trouve dans un insurmontable problème de survie alimentaire pour une part importante de sa population. Si, en plus, la crise sanitaire se déclenche, la capacité du système sanitaire à y faire face ne dépassera pas la semaine.   

 

 

2. Situation pour les projets Bhavisya

 

 

- Isabelle Conus, membre du comité de Bhavisya et Leila Varone, stagiaire à Satprayas qui devaient rentrer, respectivement à mi et fin avril  ont pu prendre un avion de retour la veille de la fermeture de l'aéroport de Kathmandu.

 

 

- Le centre de jour Satprayas est fermé jusqu'à nouvel avis. Les jeunes restent à la maison. La réouverture dépendra de la durée du confinement (mai ou plus tard...)

 

 

- Les écoles sont fermées. L'année scolaire était arrivée à son terme à mi mars et aucune date de réouverture des écoles n'est connue.

 

 

- Les 4 ateliers formateurs sont fermés. Pour deux d’entre eux, la situation économique n'est pas problématique à court ou moyen terme.  Pour les deux autres, si l'absence de revenu devait durer plus de quelques semaines, la situation pourrait devenir sérieuse.

 

 

- Tous les jeunes du projet formation sont rentrés chez eux ou dans les ONG népalaises qui les avaient envoyés.

 

 

- Le programme est suspendu jusqu'à nouvel avis

 

- Vu la suspension du projet, il est probable que les jeunes actuellement engagés ne reviendront pas (fin de formation/abandon du projet/ modalités de collaboration avec les ONG népalaises à redéfinir, ce qui était en cours avant même la survenance de la crise sanitaire). La reprise des activités devra donc se faire avec un nouveau groupe et une nouvelle organisation  du projet. Quelques options avaient déjà été décidées par les comités népalais et suisse en février/mars 2020 : accueil de filles uniquement / démarches d'autorisation d'exploiter un internat sous la responsabilité unique de Bhavisya Népal à entreprendre.

 

 

- Les démarches pour débuter avec une nouvelle volée de jeunes sont actuellement suspendues.

 

 

Dans le meilleur des cas, la reprise du programme de formation est envisageable pour le mois d'août ou d'octobre (selon la durée du confinement et l'évolution de la situation sanitaire). Comme lors du tremblement de terre de 2015, Bhavisya entend revenir au plus tôt aux objectifs de base du projet, n'ayant ni les moyens ni les compétences de le réorienter sur de l'aide d'urgence, hormis éventuellement pour quelques cas spécifiques en lien avec la situation personnelle de collaborateurs népalais.  

 

3. Décisions du comité Bhavisya suisse

 

 

Pour ne pas péjorer encore la situation personnelle et familiale  des employés  de Bhavisya et de Satprayas le comité de Bhavisya suisse a décidé :

 

 

-  Le maintien de la subvention mensuelle versée à Satprayas avec exigence que les salaires continuent à être versés. La subvention Bhavisya correspond à la totalité des salaires.

 

 

-  Le maintien du versement des salaires du staff Bhavisya ( 3 personnes) jusqu'en octobre, quelle que soit la date de reprise de l'activité

 

 

- Le maintien du salaire de la femme de ménage durant 3 mois, jusqu' en juin y compris. Elle devait quitter son emploi à fin mars, mais dans les conditions actuelles elle ne peut en aucun cas retrouver un autre job. Les 3 mois de salaire supplémentaires sont une mesure-relais pour lui permettre de trouver des solutions pour le futur.

 

 

Grace à Internet, nous pouvons être en contact régulier avec la coordinatrice de Bhavisysa Nepal, Shradha Prajapati qui nous tient au courant de l'évolution de la situation.

 

 

Nous vous tiendrons informés si des développement significatifs devaient intervenir dans les semaines à venir. Si la situation se décante, le président de Bhavisya, Simon Darioli et Christian Hermann, membre du comité, se rendront au Népal avec un groupe à mi-octobre pour coordonner la relance avec nos partenaires népalais.

 


 

 

 

Toujours actuel : soutenir en se faisant plaisir !

 

C'est une première pour Bhavisya qui bénéficie désormais du soutien de deux encaveurs vétrozains : séduits par le projet, André Fontannaz (cave la Madeleine) et Serge Roh (cave les Ruinettes) apportent leur concours - et leur savoir-faire - à l'association.

 

A découvrir sur notre profil Facebook 

 

Sous l'onglet News les rapports de mission

 

 

 


Bhavisya obtient l'agrément du "Social Wellfare Council".

 

 

L'association est accueillie à bras ouverts par la commune de Suryabiniak (Grand Baktapur)

 

 

Une motivation redoublée pour nos partenaires népalais avec

le  programme insertion-emploi pour les jeunes avec handicap, appelé à s'étendre .

 

Depuis mars 2018 : missions-clés pour l'avenir de Bhavisya

     

 

A découvrir dans "News" avant la mission en cours sur place :

 

 

 

l'évaluation du projet "d'insertion handicap "par la FOVAHM

 

A la demande de Bhavisya, la FOVAHM (Fondation valaisanne en faveur des handicapés mentaux) a accepté de mettre à disposition Mme Emmanuelle Leonard, responsable du CFJA (centre de formation pour jeunes adultes) et de la prestation Plate-Forme (suivi en entreprise) pour une évaluation au Népal du projet d’insertion professionnelle en entreprise de jeunes adultes avec handicap. Il s'agit d'un projet expérimental, débuté en juin 2017, avec deux jeunes filles, dans une petite entreprise de tissu et papier traditionnel. Si l’expérience est positive, une extension est envisagée dans d’autres entreprises, notamment dans un atelier artisanal de poterie.

 

 

 

le rapport de mission mars-avril 2018

 

 

Au menu :

 

l'état des lieux de la situation de Bhavisya au Népal au retour de Isabelle Conus et de Simon Darioli pour mettre à jour la situation administrative de l'association au Népal.

 

Les jeunes en formation, le quotidien de Satprayas mais aussi l'avenir du shop et de Bhavisya Nepal nouvellement créé avec nos partenaires sur place sont à découvrir dans ce rapport...

 

 

 

Toujours dans "Galerie", la volée 2017-2018 du programme de formation

 

 

 

Au menu du site : rencontrez l'ambiance qui gravite autour de Bhavisya

BHAVISYA VOUS PROPOSE DE DECOUVRIR  la boutique en ligne

BHAVISYA VOUS PROPOSE DE DECOUVRIR  ses partenaires


BHAVISYA VOUS PROPOSE DE DECOUVRIR   le projet, son historique et ses développements

BHAVISYA VOUS PROPOSE DE DECOUVRIR l'évolution après les séismes


 

 


Bhavisya finance par exemple avec :

 

CHF 1.- : trois repas

 

CHF 17.- :

l'écolage mensuel des jeunes

 

 

CHF 26.- :

soutien professionnel mensuel d'un enfant  (Satprayas)

 

 

CHF 50.- :

transport mensuel pour les enfants à mobilité réduite (Satprayas)

 

 

CHF 225.- :

coût de l'hébergement et salle de cours annuel par jeune

 

 

CHF 800.- :

Frais annuels pour un enfant à Satprayas

 

 

CHF 2'400.- :

Frais annuels pour un jeune en formation à Bhavisya

 

 

Bhavisya

 

c/o AFI-Partner SA

Rue de la Dent Blanche 20

CP89

CH-1951 Sion 

Switzerland

 

 

 

Soutiens

 

Bhavisya compte UBS Sion

  

0265-641141.M1H

 

IBAN

CH3300265265641141M1H

 

 

BIC UBSWCHZH80A

 

 

Boutique 

 

E-boutique Bhavisya compte BCV Sion

 

IBAN

CH56 0076 5001 0285 8431 0

 

 

MERCI

  

  

Info Suisse 

 

Simon Darioli

 

simon.darioli@bluewin.ch

 

Christian Hermann

 

christian.hermann@bluewin.ch

 

 

Info Népal

 

Isabelle Conus

 

isabelle.conus@hotmail.com

 

 

Info Boutique 

 

Corinne Bircher Giroud

 

corinneb.giroud@netplus.ch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Designed by

L'Alternative Web